AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Ça me fait une belle jambe tiens ! [PV Velvet & Shadow]

tick tock, who's there ? well, this is hell for sure !






Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Ça me fait une belle jambe tiens ! [PV Velvet & Shadow]   Mar 4 Sep - 5:00



Velvet & Shadow
© Never-Utopia ~ Inconnu & Vampyr

C’est pas possible ce foutu pays, il faut tout faire par soi-même. Elle va m’entendre celle-là. Si je suis en colère ? Mais non. Non ! Absolument pas. Je suis d’une humeur tout à fait charmante. Ma journée a été MER-VEILL-EUSE ! Un véritable rêve. Que dis-je… Le rêve d’un rêve. Mais bien sûr que je suis ironique bande de champignons vénéneux ! J’ai passé mon temps à courir après Jester qui était caché je ne sais foutrement où. Non pas de raison particulière. Simplement j’aime bien l’avoir près de moi au cas où j’ai une soudaine envie d’hérisson grillé par exemple. Bref, aujourd’hui il a été aux abonnés absents et je n’ai trouvé personne pour le remplacer. Ça m’a tellement mis en pétard que j’ai tranché la tête d’un de mes subalternes. J’y suis allé tellement fort qu’elle s’est écrasée contre le mur avant de rouler devant mes pieds. Ça leur apprendra à ne pas me respecter tiens ! Etrangement ça ne m’a pas calmé pour autant. Bien au contraire. J’ai bousillé une de mes chemises favorites. Et évidemment pas une gouvernante dans le coin pour me la prendre et me la laver, j’ai du tout me coltiner. J’ai donc tout de suite su ce qui allait me permettre de décompresser. Une petite danseuse de la sirène mutilée. Ah oui j’imaginais déjà mes mains se compresser autour de son cou, mon corps l’écrasant de tout mon poids et ses cris. Ses hurlements n’appelant que le vide… Ça vend du rêve n’est-ce pas ? Eh bien je vous laisse deviner ce qui est arrivé…. Parfaitement ! Je suis de retour d’une petite balade près de la rivière de sang et rien ! Pas un retour de flamant rose annonçant que mon paquet arrive. Autant vous l’avouer, elle va prendre pour tout le monde. Tant pis pour elle. Qui elle ? Velvet.

Les termes de notre contrat sont plutôt clairs. Si elle souhaite que son cher patron ignore sa petite trahison d’il y a quelques mois, elle doit me fournir aussi souvent que je le désire en chaire fraîche. Sans aucune garantie de retour bien entendu. Cela dépend de mon humeur. Ou alors elle est celle qui passe à la casserole. Façon de parler, je ne compte pas la manger. Simplement en faire mon quatre heures. Si vous voyez ce que je veux dire. Oh et puis peut-être que j’en croquerais un petit bout aussi. Elle a l’air plutôt appétissante dans son genre. Non non, je ne parle pas au sens figuré cette fois-ci. Enfin, ceci ce sera après lui avoir fait comprendre que c’est la première et la dernière fois qu’elle ose éluder une de mes requêtes. Et vous savez quoi ? Je suis plus doué quand il s’agit d’inculquer des leçons. Croyez-moi sur paroles. Ou sur la tête de ce soldat de pacotille que j’ai abattu. A votre convenance.
Alors que je change de tenue, je m’aperçois que j’ai encore du sang incrusté sous les ongles. Décidément il m’emmerdera jusqu’au bout celui-là. Tant pis. Ça ne fait pas soigné certes, mais il y a de fortes chances que je me salisse à nouveau les mains sous peu. Je n’aurais qu’à tout nettoyer une fois de retour. Par simple principe, je claque ma porte montrant à tous ceux qui se trouvent aux alentours qu’ils ont intérêt à se tenir à cœur pendant mon absence et que la moindre sédition sera sévèrement sévie. Pour preuve, je descends les marches, agrippant par les cheveux la tête du dernier indiscipliné.

C’est officiel, je hais ces stupides volatiles. Je jette un regard noir à ma monture en entrant dans la sirène mutilée. La représentation de ce soir à d’ores et déjà débuté. Les esprits sont enflammés et quelqu’un manque de me rentrer dedans. Une danseuse. Je l’agrippe par le bras et elle comprend rapidement que je n’en ai strictement rien à cirer qu’elle doit aller en coulisse parce qu’elle participe au prochain numéro. Rapidement je me demande ce qu’il me calmerait d’avantage les nerfs. Rentrée avec elle et la tabasser ou prendre mon dû auprès ma débiteuse. Mon choix est rapidement fait. Depuis le temps que j’en rêve. Comment ça Velvet n’est pas là ? Oui c’est bon ! Je sais où ça se trouve pas besoin de me faire un dessin.
Brièvement, alors que je me rends à la montagne de jambes, je me demande si elle n’a jamais reçu mon messager. Très brièvement, puisque je décide finalement que ça n’a aucune importance. Elle aurait dû se tenir prête. Juste au cas où je fasse appel à ses services de livraison. Comment ça je suis injuste ? Je vais vous en faire avaler de l’injustice. Par les trous de nez et là vous comprendrez votre douleur. Ah ! La voilà. Discrètement je m’approche et pose ma main sur son épaule. Susurre à son oreille. Bien décidé à lui donner la peur de sa vie.

Eh bien Velvet. On fantasme ? Plus besoin d’attendre, je suis là. Prêt à prendre mon dû. Sache que je n’aime pas que l’on faillisse aux promesses que l’on m’a faite. Tu as mal choisi ton jour.

Je profite de ma proximité pour passer mon second bras autour de sa taille et embrasser sa tempe, sachant parfaitement que le soleil couchant fait ressortir de plus belle mes anciennes cicatrices.
Revenir en haut Aller en bas
 

Ça me fait une belle jambe tiens ! [PV Velvet & Shadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mamé Kamat - Sorcière
» Mercedes F1 a fait une belle crasse à Ferrari...
» Maxim Martin fait une belle montée de lait
» La vie n'est ni belle ni moche. Elle est ce qu'on en fait...(Jersey)
» Une si belle jument fait battre un vieux coeur [PV Arya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-