AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.

tick tock, who's there ? well, this is hell for sure !
Aller à la page : 1, 2  Suivant.






Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 1:18




leicester b. thompson

death is in the air.

« No one wants to drown. Drowning would be the worst. Cause everyone knows that feeling. That feeling, oh it's the worst... when you think you're drowning. » – Dane Cook.

Elle pousse un dernier soupir. Les bras écartés, les yeux fermés, elle se laisse tomber en arrière. Elle ne crie pas. Elle sent sa masse de cheveux volumineuse se soulever. Elle sent tout le poids de son corps se renverser. Elle sent le bas de sa jupe flotter. Elle se sent libre. Elle sourit. La délivrance est proche. Enfin.
L’eau l’engloutit, la tête la première. Finalement, elle ouvre les yeux. Elle veut voir, elle veut admirer ce qui sera sa dernière vision. C’est bleu, c’est calme, c’est paisible. Elle se laisse emporter, espérant atteindre l’abysse. Elle garde son dernier souffle à l’intérieur de ses poumons, ce n’est pas encore l’heure. Elle veut le garder jusqu’à ce que cela fasse mal, jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus, mais d’ici-là, elle profite de sa dernière bouffée d’oxygène. Elle la consume, jusqu’au bout. Tout comme la vie l’avait consumée, elle.



beth (shm cover)
don't you worry child






Dernière édition par Leicester Thompson le Dim 16 Déc - 1:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 1:19



DON'T YOU WORRY CHILD

I STILL REMEMBER HOW IT ALL CHANGED
● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

FOU.

LONDRES, passé.

« Attends, répète-moi ce que tu as fait ? » dis-je, en fronçant les sourcils. Je n’étais pas vraiment certaine d’avoir compris chaque mot qui venait de sortir de la bouche de ma meilleure amie. Je la regardais repasser sa jupe avec ses mains, elle était visiblement embarrassée. « Mon talon s’est pris entre deux pavés du trottoir et … je ... hé bien, je suis tombée à plat ventre devant Eliott. », finit-elle par avouer en rougissant après un long silence. Je n’ai pas pu m’en empêcher, j’ai éclaté de rire. J'avais donc bien compris la première fois qu'elle l'avait dit. La bouche grande ouverte, les yeux fermés, les bras croisés sur mon estomac, je devinais bien les regards noirs que Lucy me lançaient, mais c'était juste pour fort que moi. Imaginez votre meilleure amie s'étaler devant le garçon sur lequel elle craque depuis plusieurs semaines, vous ne rigoleriez pas un peu, vous ? Je dus m'appuyer sur le dossier de ma chaise pour reprendre mon souffle. Je m'étais sûrement appuyée trop fort car la seconde suivante, j'étais couchée sur le sol. Lucy me regardait comme si j'étais une dingue à faire examiner au plus vite. « J'espère que tu lui as dit que c'était simplement l'effet qu'il produisait sur toi chaque fois que tu le vois ! » Elle écarquilla les yeux et sa bouche formait la lettre O. « Es-tu totalement folle ? Aurais-tu perdu la tête ?! » Elle s’assit sur le bord de mon lit. Mes lèvres s'élargirent et je lui offrais le plus beau sourire que j'avais en réserve. Elle soupira avant d'ajouter : « Je me suis simplement relevée et je suis partie en courant. » « Et dans toute cette histoire, c'est moi la folle ? Ah oui, clairement ! » Le rire cristallin de Lucy résonna dans la pièce auquel le mien vint se joindre.

WONDERLAND, présent.

Je ne suis pas folle. Non, non, non. Je ne suis pas l'une des leurs. Je ne suis pas folle. Je ne succomberai pas. Ou ... Ou peut-être est-ce déjà trop tard ? Peut-être que je suis déjà atteinte. Oui, atteinte jusqu'à la moelle ! Je ne peux pas. Je ne veux pas. Pourquoi ? Pourquoi moi ? Je ... Je crois qu'un thé me détendrait. C'est décidé, je me ferai du thé quand je serai de retour au terrier, mais en attendant, je vais continuer à marcher. Marcher vers le sud. A moins que ça ne soit l'est ? Je ne sais plus ? Est-ce vraiment important ? Non, je ne pense pas. Quelle heure est-il ? Ne serait-il pas l'heure du thé ? Un bon thé me ferait du bien. Je perds la tête. Tous ces gens, ils n'attendent que ça ... Que je devienne folle. Oh, cet arbre, je l'ai déjà vu il y a plusieurs heures, il me semble. Je ne comprends pas pourquoi. Je ne comprends pas ce que j'ai fait pour mériter ce genre de punition. Cet endroit, ces gens, ces arbres, ces fleurs, tout ça ... Ça, ça me rend dingue. Le pire, c'est les cartes qui parlent. Vous ... Vous vous en rendez compte au moins ? Je sais. Je le sais bien. Je sais que chaque jour que je passe ici me rend un peu plus comme eux. Chaque jour que je passe ici me rend un peu plus ... Folle.

BLANC.

LONDRES, passé.

Je regardais la neige tomber depuis la fenêtre de ma chambre. C'était tellement beau. C'en était presque magique. J'avais dix-huit ans et pourtant, chaque fois qu'il neigeait, j'avais l'impression d'être une gamine qui voyait de la neige pour la première fois de sa vie. Chaque année, c’était pareil, j’étais fascinée par le manteau blanc qui recouvrait la capitale anglaise. Je regardais les enfants se précipiter dehors pour profiter des premiers flocons, je regardais ces vieilles dames aigries qui rouspétaient en sortant leur parapluie, je regardais ces hommes chargés de nombreux cadeaux. Qui disait Noël disait hiver et cadeaux. C’était ma période préférée. Le feu de cheminée, le repas somptueux, la famille réunie, les sourires et les rires partagés, tout ça, ça me mettait de bonne humeur.
Le grincement de la porte me sortit de mes pensées. Je tournais la tête pour voir que c’était Acha, la nouvelle servante venue tout droit d’Afrique. Elle ne devait pas être beaucoup plus âgée que moi et son anglais était approximatif, mais elle était tellement gentille. « Est-ce que tout vas bien, mademoiselle Thompson ? » me demanda-t-elle alors que je la fixais toujours. Je lui souris en lui faisant un signe de la main pour qu’elle s’approche. « Est-ce que tu as déjà vu de la neige, Acha ? » Elle s’approcha timidement de la fenêtre et posa ses deux paumes sur la vitre. Elle souriait. On aurait dit une enfant.
Et je la comprenais. Tout ce blanc, c’était si pur.

WONDERLAND, présent.

Froid. C’est tout ce que je ressens à cet instant. Je me tiens devant le château de la reine blanche. Je ne sais plus très bien comment je suis parvenue jusqu’ici, mais j’y suis. Ce n’est pas la première fois que je le voyais, j’avais l’habitude de l’apercevoir vite fait au cours de mes petites escapades. Néanmoins, c’est bien la première fois que j’ai l’occasion de le voir de si près. Je n’ai vu personne. C’était désert. Sans vie. Je me suis permise d’approcher et d’observer. Je me sens mal à l’aise. Le fait qu’il n’y ai personne, le froid, le sang. C’est malsain. Je devrais m’en aller, retourner au terrier et pourtant, je reste figée devant ce bâtiment. Je ne sais pas ce que je veux. Je ne sais pas ce que j’attends de ce lieu. Il n’est pas fait pour moi, je le sais. Rien dans ce monde n’est fait pour moi. Je devrais en finir. J’ai déjà essayé. Tant de fois. En vain. Je continue quand même, dans l’espoir qu’un jour, je m’en aille pour de bon. Cela devrait arriver un jour, pas vrai ? Je ne peux pas vivre éternellement, n’est-ce pas ? Je ne sais même pas si je peux qualifier ça de « vie ». Je subis. J’attends. Je rêve de la fin. Mais en aucun cas, je ne vis.
Je relève la tête vers l’immense château, ça me dégoute presque. Tout ce blanc, c’est si vide.

ROUGE.

LONDRES, passé.

Je regardais les flammes danser. Elles dansaient au rythme de la chanson que ma mère venait de mettre. Je regardais les flammes projeter sur les murs des ombres surprenantes, presque terrifiantes, mais elles étaient, dans un sens, assez rassurantes. Ces ombres, je les connaissais bien, elles traçaient le contour de chaque objet qui se trouvait dans cette grande pièce froide et terne. C’était surprenant comment un feu de cheminée pouvait modifier l’ambiance d’une pièce. Grâce à celui-ci, le séjour se transformait en petit nid chaleureux où il faisait bon vivre. Je m’y sentais bien. Tout ce qu’il me manquait à ce moment-là, c’était un bon thé chaud, mais j’étais bien trop paresseuse pour me lever et quitter ce havre de paix.

« Dis-moi, Leicester, t’ai-je déjà raconté comment ton père et moi, nous nous étions rencontrés ? » Je sursautai. La voix de ma mère m’avait tirée de la rêverie. Perdue dans ma contemplation des danseuses dans la cheminée, j’en avais oublié sa présence. L’hiver était rude, ce genre d’atmosphère douillet prêtait aux confidences.
J’hochai doucement la tête. Cette fameuse rencontre, je l’avais déjà entendue, de maintes fois et pourtant, je ne me lassais jamais de l’entendre. Un conte de fée à l’état pur. Deux jeunes gens, issus de familles riches, un mariage arrangé. Rien ne les prédestinait à s’aimer et pourtant …
Je m’allongeais, la tête posée sur les avant-bras, en écoutant ma génitrice me conter l’histoire fascinante de sa rencontre avec l’homme qui deviendra mon père.

WONDERLAND, présent.

Je ne ressens même plus de douleur. Je regarde les gouttes tomber les unes après les autres. Plic. Ploc. Plic. Ploc. Mon sang coule le long de mon avant-bras. J’ai l’impression que c’est trop lent et que cela ne finira pas à m’achever. Ah ! Ce ne sont pas quelques petites coupures au niveau des veines qui vont me finir, je le sais bien, mais j’espère quand même. Je ne sais pas trop pourquoi. Tout ce que je fais, c’est attendre. J’attends. J’attends que la mort s’approche, qu’elle m’arrache à cette triste existence, qu’elle me punisse pour ce que j’ai bien pu faire de mal pour atterrir dans ce monde où la folie et le carnage règnent. J’attends. Mais il ne se passe rien. Je ne fronce même pas les sourcils, je ne serre même plus les dents. Rien. Le néant.
Je commence à marcher. Pour aller où ? Comme si j’en avais la moindre idée. Je ne sais pas pourquoi. Ça accélérera peut-être le processus, qui sait ? Je ne sais même plus de quoi j’essaie de me convaincre, qu’une mort arrivera bientôt ? Parce qu’honnêtement, je n’attends que ça, depuis le premier jour. Et j’en ai assez. J’en ai assez d’attendre. Alors, je marche. Je ne regarde pas où je vais, je laisse mes pieds s’avancer peu importe où bon leurs semble. Le liquide chaud continue de s’écouler. Plic. Ploc. Plic. Ploc. Je fatigue un peu, mais je ne m’arrête pas. Je ne m’arrêterai pas jusqu’à ce que je perde connaissance et que, enfin, je sois emportée, pour toujours. Et en attendant, je marche.

TRISTE.

LONDRES, passé.

« Leicester, qu’est-ce qui t’arrives ? » Mon regard se porta sur Lucy. Elle avait l’air inquiète pour moi. C’était plutôt mignon. Je lâchais un soupir avant de lui répondre que j’avais perdu le bracelet que ma mère m’avait offert pour mon dix-huitième anniversaire. Un bracelet doré, une petite chaine avec une dizaine de petites breloques accrochées dessus. Chacune des breloques signifiait quelque chose de personnel. Et voilà que je l’avais égaré. C’était idiot car ce sont des choses qui arrivent, mais je me sentais coupable. Je me rendais aujourd’hui compte à quel point j’y tenais, à ce petit bracelet. Ca me rendait triste. Ca me rendait triste de n’avoir jamais compris la véritable valeur de ce bracelet avant de l’avoir perdu. Il était perdu, quelque part dans ce monde et une personne le trouverait par hasard et sans débarrasserait sans savoir quel valeur il a. C’était vraiment trop triste.

WONDERLAND, présent.

« Est-ce que ça va ? » Voilà une question qu’on ne m’a pas posée depuis bien longtemps, parce que la réponse est évidente. Vous connaissez ce sentiment qui vous tiraille de l’intérieur, au niveau du cœur et dans des cas extrêmes, vous tue l’estomac, ce sentiment qui peut disparaitre grâce à une certaine personne, grâce à une blague ou encore, grâce à un tas de petites choses inattendues. Ce sentiment, c’est ce que je ressens, tout le temps. Sauf que pour moi, il ne disparait pas. Je souffre, en continu. Une douleur silencieuse. Un fardeau que je porte, jour après jour. Je n’essaie pas de me tuer, non, j’essaie de faire cesser ce sentiment ignoble qui me détruit un peu plus chaque seconde.
Est-ce que j’y suis arrivée ? Que Diable ! Ouvrez les yeux ! Regardez-moi ! Est-ce que j’ai l’air d’aller mieux ?
Me faire aider ? Tendre la main ? Comme si je n’avais pas déjà essayé et à chaque fois, je me rends compte que tous ces gens, toutes ces personnes qui me tendent la main sont toutes plus folles les unes que les autres. Toutes ces personnes sont presque aussi tristes que moi. On pourrait tous s’aider, tous tendre la main à quelqu’un que ça n’y changerait rien. On est condamné à souffrir. Sans doute pas de la même manière, mais on souffre tous, bien trop souvent pour de futiles raisons. Au fond, on attend tous notre libération.

INDÉPENDANT.

LONDRES, passé.

On m’a répété tellement de fois « Pourquoi veux-tu travailler ? » On m’a dit tellement de fois « Tu pourrais simplement te marier et rester femme au foyer ! » Oui, je pourrai. Mais moi, j’avais besoin de plus que ça, j’avais besoin de quelque chose en plus. Je n’avais pas envie de simplement être la femme de quelqu’un et de devoir passer la journée à m’occuper d’une maison vide. Ce n’était pas suffisant, c’était bien trop risible. Je voulais un avenir prestigieux. Appelez-moi ambitieuse ou encore trop rêveuse, mais j’étais bien déterminée à faire quelque chose de ma vie. Une femme forte, intelligente et indépendante, voilà ce que je voulais être. Il fallait bien reconnaître que ça sonnait très bien !

WONDERLAND, présent.

Je n’ai besoin de personne. Je suis très bien seule. Je n’ai jamais demandé et n’en demanderai jamais. A quoi bon ? Personne n’est capable de m’aider. Personne n’est capable de me dire pourquoi j’erre encore. Personne n’est capable de me prendre mon dernier souffle de vie. Dans cette masse d’incapables, il y a néanmoins certaines personnes qui rattrapent l’affaire. Encore heureux.
Malgré tout, je préfère me considérer comme indépendante. Je suis seule. C’est comme ça depuis le début et je me porte très bien.

Enfin, presque









personnal mushroom
madness is a place.

Ϟ CARACTERE : morbide, mélancolique, nostalgique, désespérée, solitaire, drôle, anticonformiste, réservée, perfectionniste, peut paraître sans coeur, fragile, perdue, maladroite, sarcastique, dévastée, prudente, taciturne.
Ϟ FORCES : La solitude. Parfois, on ne peut compter que sur soi-même.
Ϟ FAIBLESSES : La solitude. Mais que faire quand le fardeau est trop lourd pour une seule personne ?
Ϟ PARTICULARITE : Ses deux tatouages au niveau de ses mains. Ils résument tous assez bien sa situation actuelle. "Paradise", ce qu'elle cherche continuellement. "Trust no one", on est souvent trop déçu une fois la confiance accordée.
Ϟ AIME : Errer, sans but précis, sans destination.
Ϟ AIME PAS : La folie dont tout le monde souffre.
Ϟ THE PREFERE : Thé blanc au jasmin. Après l'avoir bu, aucun dérapage n'est loisible, la rigolade n'est plus permise. Tout est droit, carré, rangé.
Ϟ POTIONS PREFEREE : Potion d'inversion comportementale. Leicester devient joyeuse, souriante, heureuse comme si tout ce qu'elle avait traversé n'était jamais arrivé. Plutôt bavarde et naïve, elle fait confiance facilement et aime être entourée.
Ϟ ARME FETICHE : Umbrella.
Ϟ LIEU DE PREDILECTION : Le lac des larmes.
Ϟ EXPRESSION FAVORITE : « C'était la belle époque... »


a cup of wonder-tea
let's go there, shall we ?


Vous savez quand on vous fait un nombre incalculable de promesses mais qu'aucune n'est tenue, on commence à avoir des problèmes de confiance. Pour Leicester, les promesses, ça ne se brise pas. Jamais. Elle se sent trahie lorsqu'on les brise. Alors elle s'isole. De cette manière, elle s'est rendue compte que la compagnie des autres ne lui était plus nécessaire. Elle erre seule. Et elle aime ça.
Melancholia, comme certains aiment l'appeler, n'est pas réellement facile à cerner. Elle ne parle que très peu et quand elle le fait, elle utilise souvent le sarcasme et l'ironie. Quoi de mieux pour protéger ses sentiments que de les masquer ?
Derrière cette façade froide se cache un coeur fragile qui n'attend qu'une seule chose : recevoir un peu d'amour. Quand elle en reçoit, il arrive qu'elle s'attache un peu trop vite, mais elle ne l'avoue à personne, même pas à elle-même.
Au fond, elle ne sait pas ce qu'elle veut ni ce qu'elle fait. Elle attend, elle attend la fin. Elle essaie même quelque fois de la provoquer, en vain. Alors elle continue d'attendre et en attendant, elle vagabonde sur les terres de Wonderland qu'elle ne connait que trop bien.







THE BAUDELAIRE ORPHANS



Dernière édition par Leicester Thompson le Mar 8 Jan - 22:34, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 6:57

Il y a déjà une personne qui tente Leicester il me semble...Bref, Bienvenue et Bonne chance pour ta fichette ! Le choix de PV est extra !
Revenir en haut Aller en bas
after my blood drown in alcohol
avatar
one pill makes you larger
finding wonderland
one pill makes you larger

arrivée à wonderland : 19/06/2011
folies déblatérées : 937
miroir : Aaron Johnson
crédits : bazzart & tumblr
âge du personnage : uc.
lieu de vie : uc.
phrase fétiche : uc.
mushrooms : uc.
j'aime : uc.
je n'aime pas : uc.
disponibilité : uc

MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 10:52

Oui vous êtes deux à la tenter mais c'est pas grave, la meilleure des fiches aura le rôle ^^ Donc on verra

Bienvenue en tout cas :globul:

________________________________


LOSING ALL HOPE WAS FREEDOM

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 13:09

Merci vous deux! Je sais bien, je m'en suis rendue compte qu'après mon inscription, mais le personnage de Leicester est tellement tentant que c'est difficile de résister.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 13:13

Ouh, mon Panda se jette dans le feu de la compétition Le perso doit vraiment te tenter, je suis trop fière de mouahahah

Bienvenue ♥️ Tu vas tout cassay avec Leicester j'en suis sûre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 13:18

Y a que toi pour me faire craquer à chaque fois, sérieux... Shocked
Merci à toi, ma petite Licorne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 14:06

Alors Bonne chance à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 16:44

Héhé, merci bien, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 16:44

De rien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 16:55

Bienvenuuuue

Tout comme tout le monde il a dit, bonne chance pour ta fiche Ce pv est une bombe (qui explosera dans 3, 2, 1 ... BOUM PATATRA. Ouais c'était nul, on s'en fout )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Sam 15 Déc - 16:57

Je confirme que c'était nul. J't'aime bien toi. What a Face
Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
after my blood drown in alcohol
avatar
my death is in the air
finding wonderland
my death is in the air

arrivée à wonderland : 26/07/2012
folies déblatérées : 501
miroir : Katie McGrath
crédits : Tumbrl
âge du personnage : Inconnu environ 100 ans
lieu de vie : Elle vit dans la forêt de la reine blanche, mais c'est un personnage itinérant.
phrase fétiche : « Je ne suis pas folle, vous savez... »
mushrooms : silencieuse, glaciale, solitaire, malheureuse, sérieuse, manipulatrice.
j'aime : Le thé. Prendre des bains dans la rivière de sang, voyager dans le pays des merveilles. Ancienne amie du sad hatter, elle retourne parfois dans le château, la nostalgie dans la gorge.
je n'aime pas : L'asile, elle y a été enfermée pendant des mois.
disponibilité : Dispo pour 1 RPs.
Age : 26

MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Dim 16 Déc - 15:25

Bienvenue Leicester, bon courage pour ta fiche

________________________________

MAKEMEDREAM .« Every breath you take. Every move you make. Every bond you break. Every step you take. I'll be watching you. Every single day. Every word you say. Every game you play. Every night you stay. I'll be watching you. Oh can't you see. You belong to me »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Dim 16 Déc - 17:36

Bienvenue sur FW Leicester !
Bon courage pour ta fichounette

(Oui aujourd'hui je suis en manque d'inspiration, mais je me rattraperai plus tard What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
after my blood drown in alcohol
avatar
I was the quiet heart
finding wonderland
I was the quiet heart

arrivée à wonderland : 19/06/2011
folies déblatérées : 619
miroir : Holland Roden
crédits : (c) vid
âge du personnage : Une vingtaine d'année en apparence.
lieu de vie : ucei
phrase fétiche : ucei
mushrooms : ucei
j'aime : ucei
je n'aime pas : ucei
disponibilité : disponible pour deux sujets.
Age : 21

MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Lun 17 Déc - 22:06

bienvenue

________________________________

Seven devils all around me
Holy water cannot help you now. Thousand armies couldn't keep me out. I don't want your money, I don't want your crown, see I've come to burn your kingdom down. And no rivers and no lakes can put the fire out, I'm gonna raise the stakes, I'm gonna smoke you out. Seven devils all around you, seven devils in your house. See I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Lun 17 Déc - 23:08

Merci beaucoup à tous les trois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Jeu 20 Déc - 19:17

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Jeu 20 Déc - 19:53

Merci Umbrella
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Jeu 27 Déc - 16:33

Bonjour, je sais que j'ai dépassé les 10 jours, mais avec les achats de dernières minutes, Noel et tout le reste, j'ai pas eu beaucoup de temps pour passer terminer ma fiche et j'espère que vous ne m'en voulez pas trop et j'aimerai demander un petit délai supplémentaire de quelques jours. C'est possible? Hein? Hein? Vous voulez bien me garder parmi vous?
Revenir en haut Aller en bas
after my blood drown in alcohol
avatar
my death is in the air
finding wonderland
my death is in the air

arrivée à wonderland : 26/07/2012
folies déblatérées : 501
miroir : Katie McGrath
crédits : Tumbrl
âge du personnage : Inconnu environ 100 ans
lieu de vie : Elle vit dans la forêt de la reine blanche, mais c'est un personnage itinérant.
phrase fétiche : « Je ne suis pas folle, vous savez... »
mushrooms : silencieuse, glaciale, solitaire, malheureuse, sérieuse, manipulatrice.
j'aime : Le thé. Prendre des bains dans la rivière de sang, voyager dans le pays des merveilles. Ancienne amie du sad hatter, elle retourne parfois dans le château, la nostalgie dans la gorge.
je n'aime pas : L'asile, elle y a été enfermée pendant des mois.
disponibilité : Dispo pour 1 RPs.
Age : 26

MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Jeu 27 Déc - 22:37

Jusqu'au 3 janvier cela irait Leicester ? Il n'y a pas de soucis, ne t'en fais pas Si tu as besoin de plus, on t'accordera du temps supplémentaire.

Passe de joyeuses fêtes de fin d'année

________________________________

MAKEMEDREAM .« Every breath you take. Every move you make. Every bond you break. Every step you take. I'll be watching you. Every single day. Every word you say. Every game you play. Every night you stay. I'll be watching you. Oh can't you see. You belong to me »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Ven 28 Déc - 20:56

Le trois, c'est parfait! Merci Calixte

Bonnes fêtes à toi aussi (et à tout le beau peuple qui passera par ici!)
Revenir en haut Aller en bas
after my blood drown in alcohol
avatar
my death is in the air
finding wonderland
my death is in the air

arrivée à wonderland : 26/07/2012
folies déblatérées : 501
miroir : Katie McGrath
crédits : Tumbrl
âge du personnage : Inconnu environ 100 ans
lieu de vie : Elle vit dans la forêt de la reine blanche, mais c'est un personnage itinérant.
phrase fétiche : « Je ne suis pas folle, vous savez... »
mushrooms : silencieuse, glaciale, solitaire, malheureuse, sérieuse, manipulatrice.
j'aime : Le thé. Prendre des bains dans la rivière de sang, voyager dans le pays des merveilles. Ancienne amie du sad hatter, elle retourne parfois dans le château, la nostalgie dans la gorge.
je n'aime pas : L'asile, elle y a été enfermée pendant des mois.
disponibilité : Dispo pour 1 RPs.
Age : 26

MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Mer 2 Jan - 19:58

Bonnes fêtes à toi Leicester

________________________________

MAKEMEDREAM .« Every breath you take. Every move you make. Every bond you break. Every step you take. I'll be watching you. Every single day. Every word you say. Every game you play. Every night you stay. I'll be watching you. Oh can't you see. You belong to me »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Jeu 3 Jan - 17:39

Bonsoir =)

Je passe pour prévenir que Leicester a une une connexion merdique en ce moment, elle me dit de vous dire que si le rôle fini par être pris par quelqu'un d'autre, elle comprendrait et en choisirait un autre =)

Voilà, elle vous embrasse ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Mar 8 Jan - 19:21

Jolie plume ! Bienvenue et bonne chance pour ta connexion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   Mar 8 Jan - 22:41

Merci beaucoup Melody, ça fait vraiment plaisir (PALMER, je décède )

Je voulais m'excuser pour le gros retard (à cause de ma connexion toussa, toussa) et pour avoir fait attendre l'autre Leicester, vraiment vraiment vraiment désolée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
after my blood drown in alcohol
finding wonderland


MessageSujet: Re: LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LEICESTER ∞ We are just misguided ghosts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Misguided Ghost
» AYDEN&SNAKE ◭ Ghosts of the past
» Monsters are real, and ghosts are real, too. ▬ jéricho
» ghosts that we knew (posy)
» AERIN ▽ Misguided Ghost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-