AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Melody ❥ désespoir d'insensibilité

tick tock, who's there ? well, this is hell for sure !






Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Melody ❥ désespoir d'insensibilité    Ven 11 Jan - 18:22




Melody S. Deluna

WHERE IS THE MIRROR

Les individus souffrant de psychopathie ont des problèmes dans le domaine des relations humaines, des émotions et du comportement. Les psychopathes adoptent un comportement antisocial satisfaisant et ne ressentent ni honte, ni culpabilité, ni remords dans leurs actions. Ils manquent de culpabilité ou de remords, lorsqu'ils blessent d'autres individus. Ils manquent généralement aussi d'empathie, c'est-à-dire qu'ils sont insensibles et indélicats dans leurs gestes et propos. Ils sont souvent impulsifs et irresponsables. Ils utilisent leur charme, la manipulation, l'intimidation, les relations sexuelles et la violence pour contrôler les autres et obtenir ce qu'ils souhaitent. Avec le manque de conscience et d'empathie, ils rechercheront ce qu'ils désirent, en violant les normes sociales sans scrupule. Ce qu'il leur manque, en d'autre terme, ce sont toutes les qualités chez un être humain pour vivre en harmonie sociale. Un bon nombre de psychopathes sont superficiellement charmeurs et peuvent imiter les traits émotionnels humains avec talent.



sexy sushi
on devient fou ici









"Je pense, donc je suis."


si je pense que je ne suis pas,

pourrais je penser encore?

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Cela ne s'est pas passé comme on pourrait le croire. Melody n'a pas sombré dans la folie en un claquement de doigts. C'était une gosse calme, obéissante. Son enfance n'a pas été marqué par des évènements sortant de l'ordinaire. Elle et son frère Dean, de quatre ans son aîné, vivaient avec leurs deux parents dans un quartier calme, à Atlanta. Pendant leur temps libre, on les trouvait au centre commercial, au terrain de sport ou à la bibliothèque. En famille, et unis.
Dean était surdoué. Son but a rapidement été de se faire remarquer par ses parents au moyen de ses résultats scolaires. Il était la petite fierté des Deluna. Inutile de vous signaler que Melody était loin derrière. Loin d’être blâmée aussi. Elle était simplement ignorée. Elle n'avait rien de tape à l'oeil, aucun don, aucune particularité en relief dans sa personnalité. Elle était facile à vivre, plutôt jolie mais elle était fade au regard de ses parents. Ces derniers ne couvaient pas leurs enfants. Si la mère de Melody étaient plus ou moins là pour eux, le père travaillait beaucoup et était peu présent. Ces deux là ne s'entendaient plus, depuis quelques années déjà.
Ils décidèrent de se séparer l'été des dix ans de la petite. Son frère avait alors quatorze ans et excellait toujours autant au lycée. Sa vie était tracée. Malgré son âge, il aspirait à une vie pleine de succès et de richesse. En mal de reconnaissance, il voulait impressionner ses parents ainsi que le reste du monde. Il vivait très mal la rupture de ces derniers.

Melody quand à elle, s'en foutait plus ou moins. Elle s'était construit un monde à elle, dans lequel il n'y avait que du vide. Un monde vide d'amour certes, mais aussi vide de douleur. Son état psychologique aurait pu inquiéter quelqu'un si on avait prit la peine de parler avec elle. Son père partit vivre à New York, où son frère et elle allait devoir passer leurs week-end. Il avait une bonne situation, une grande maison, et il n'allait pas tarder à rencontrer une jolie et jeune femme. De quoi remplacer la mère de ses enfants dans son lit, et transformer les ballades au parc en famille en journées destinées à sa nouvelle flamme.

Un an plus tard, la situation s'était stabilisée. Les nouvelles habitudes avaient été prises et acceptées par tout le monde. Melody et Dean avaient finit par se faire à l'idée qu'ils ne verraient que très rarement leur charmant paternel. En effet, ce dernier ne parvenait plus à gérer son travail, sa copine et ses enfants. Une fois de plus, ils allèrent chez leur père comme convenu, mais ils se retrouvèrent seuls dans cette maison trop grande. Ils y avait un mot à l'attention de chacun d'eux, quoique très impersonnel. Un cadeau accompagnait souvent ce mot, une "petite attention" systématique. Histoire de se donner bonne conscience. Melody s'était plus encore renfermée sur elle même. Elle ne semblait pas triste, ni désespérée. A 11 ans, elle était une petite fille froide et léthargique.

Ce week-end là, Dean ne parvenait pas à s'endormir. Il remuait déjà depuis quelques heures dans son lit trop chaud et trop froid à la fois. Il se leva, perturbé. Il ne frappa pas à la porte de sa chambre avant d'y entrer. Sa porte était en face de la sienne, si bien qu'il fut à l’intérieur en peu de temps. Ses pas étaient lents et étouffés. Arrivé à la hauteur du lit de la fillette, il se penchait sur elle pour la regarder dormir. Son visage n'était pas moins expressif que d'habitude, lorsqu'elle était réveillée. Elle n'exprimait rien d'autre que du vide. Il décida de la rejoindre, mais malheureusement il la réveilla. Elle avait comprit avant même que ses paupières eurent le temps de s'ouvrir. Elle accentua la pression exercée sur celles ci pour les fermer d'avantage, d'ailleurs. Elle savait serrer les dents, et elle savait se taire. Ça faisait des années qu'il la touchait sans qu'elle ne lui dise ne serait-ce qu'un mot de travers. Cette nuit là, c'était la première fois qu'il la violait pour de bon. Elle voulu hurler, tout en sachant que ça aurait été en vain, mais il l’empêchait de respirer avec l'une de ses mains. Elle se demande encore si elle a fait de son mieux pour se débarrasser de lui ou si elle s'est découragée si vite qu'elle la laissé faire jusqu'au bout.

Les années passèrent et la situation demeura. Tout le monde semblait s'épanouir, ou du moins personne ne clamait le contraire. La mère de Melody s'était enfin trouvé un boulot stable qui lui permettrait de garder la maison pour de longues années encore. Son père était toujours avec la même femme et filait le parfait amour. Rien ne paraissait pouvoir faire tarir leur passion. Dean était premier durant tout son cursus scolaire et Melody... ah Melody. Une plaie, comme dirait son père. Au final cette enfant ne semblait pas aimer vivre et décevaient ses parents jour après jour. Elle n'avait pas d'amis et semblait insensible à tout ce qu'on lui disait. Elle ne travaillait pas mal, mais elle ne travaillait pas bien. Rien n'avait d'impact sur elle.

Avec le temps, elle s'était construit une carapace dont elle ignorait elle même l’existence. Ses problèmes dans le domaine des relations humaines, de l'absence d'émotions et du comportement se creusait de jour en jour. Elle paraissait à la fois et hautaine et dépressive. Elle n'était ni l'un ni l'autre. Elle manquait en réalité d'empathie. Entendre quelqu'un pleurer, se faire menacer, être entourée de joie et de bonne humeur... c'était du pareil au même pour elle. Contrairement à ce que ces résultat scolaires prouvaient, Melody était très intelligente. Elle se sentait différente sur bien des points par rapport aux adolescents qui l'entouraient à l'époque. Elle se sentait seule, et à raison. Elle était très débrouillarde mais ne s'en vantait pas. En vérité, plus elle grandissait, plus elle utilisait son charme pour manipuler ou intimider les autres. Elle s'amusait à jouer le rôle de personnes de son entourage dont elle avait cerné les traits et les limites assez rapidement et assez exhaustivement pour imiter leur caractère émotionnel avec talent.

Melody devenait chaque jour meilleure menteuse et meilleure manipulatrice. Elle ne comprenait pas la peur, l'amour, ni même la haine. Elle connaissait la colère, Elle était doucement devenue un monstre mécanisé. Son frère se déchaînait toujours sur elle les soirs où il était stressé ou simplement "comme ça". Elle n'en parlait pas, mais n'était plus si gênée de devoir subir ça. C'était comme se brosser les dents ou boire un bol de soupe. Ce secret faisait parti d'elle et elle n'en vivait pas plus mal.

Lorsqu'elle eu vingt six ans, elle travaillait comme serveuse dans un bar de son quartier depuis déjà pas mal d'année. Son salaire en plus des pourboires qu'on lui versait toute la journée lui permettait de louer un appartement en ville. Elle avait coupé les ponts avec sa famille, son frère comprit. Elle se jouait de tout le monde mais surtout des hommes qui la pensaient candide et pleine d'illusions. Elle possédait un coup d'avance car elle ne se laissait pas distraire par les émotions qu'elle ne ressentait pas. Un soir, après son service, elle fut contrainte d'élever la voix sur deux jeunes alcoolisés et imbéciles qui vidaient des pintes de bières sur le parquet qu'elle avait pour ordre de tenir clean. Un d'entre eux avait été au même lycée qu'elle. Elle l'avait reconnu. Lui aussi. Elle les dégagea du bar sans sourciller, très confiante et autoritaire. Elle n'avait pas aimé son sourire narquois et insistant. L'air de dire "merde, t'as bien changé toi...". Oui, elle avait changé. Elle ne voulait pas se souvenir de sa période de lycéenne à travers le regard de ce jeune homme. Elle ne le voulait pas, elle ne l'avait pas décidé. Ils étaient désormais sur le péron et elle les entendait rire devant la porte. Elle se sentait persécuté, comme s'ils ressassaient son passé alors qu'ils ne la connaissait pas et qu'il avait beaucoup trop bu ce soir.
Soudain, Melody se dirigea vers son sac à main. Sans réfléchir et en quelques secondes, elle en sortit un revolver. D'un pas ferme et décidé, elle passai la porte sans que ses yeux aient un point d'ancrage... son regard semblait fou. Elle était en période de dissociation, rien n'était plus primordial qu'assouvir son envie. Elle ne voulait plus jamais le revoir. Il ne lui avait rien fait, et pourtant, après avoir ouvert la porte à la volée et pointer le canon de son flingue droit vers lui, elle tira. Les cris du seconds furent bien vites coupés par un autre coup de feu. Elle venait d'assassiner deux jeunes sur son lieu de travail, et si personne n'était encore au courant, ils allaient l'apprendre. Elle ne réalisait pas. Un large sourire fendait ses lèvres. Elle était satisfaite, elle ne s'en voulait pas. Elle savait que c'était jugé comme "mal", mais ce qu'elle venait de faire ne lui avait fait ni chaud, ni froid. Aucun remords en tête, son visage exprimait une tranquillité terrifiante.

Pour échapper aux problèmes qui l'a poursuivraient toute sa vie, elle décida de se suicider quelques secondes plus tard. Elle avait acheté cette arme sur internet et elle était si impatience de savoir comment elle allait s'en servir. Voilà, comment. Ca lui ressemblait bien. La balle logée dans son crane fit cessé son coeur de battre mais le sourire qu'elle portait sereinement sur ses lèvres resta figé à tout jamais.

Désormais Melody erre dans les méandres de ses rêves, entre incompréhension, angoisse et jubilation. La folie s'est emparé d'elle au même titre que la mort. Elle parle très peu, peut être encore moins que sur terre. Elle manipule toujours autant les gens et use de ses charmes pour atteindre ses objectifs. Elle vomit ses mensonges avec tellement d’aplomb qu'ils sont rarement décelés par son entourge. Elle a vécu dans le chateau de la reine blanche un moment... elle vouait un culte à cette dernière et étaient l'une de ces favorites les plus proches d'elles. Leur point commun ? Cette adoration du sang et de l'horreur, tout en sauvant les apparences. Elle est désormais moins sédentaire. Le temps se fait long dans les couloirs glacés et angoissants de ce palais de glace. Elle vit un peu partout, à sa guise et suivant les risques. Elle n'a raconté son histoire à personne.Elle se plait à traumatiser les âmes légères et ne permet à quiconque de percer son jeu.

Cela fait une quarantaine d'années que Melody est tombée dans ce trou, et elle n'a pas prit une ride. Elle se joue des gens et hurle sa solitude à un monde sourd et absent. Elle ne vit désormais plus avec la Reine Blanche même si elle reste membre de son clan. Son repos est tumultueux et sanglant, puisqu'elle hante les lieux et les chemins magiques jonchant ce monde. Paranoïaque, elle se sent constamment épiée et à l'impression que des complots sont régulièrement montés contre elle. Elle aime son reflet et se parle à elle même lorsqu'elle se croise dans un miroir ce qui ne choque personne... puisque tout le monde est fou.









personnal mushroom
madness is a place.

Ϟ CARACTERE : Intelligente, secrète, froide, charismatique, paranoïaque, manipulatrice, narcissique, observatrice, sanguinaire, atteinte de psychopathie depuis son plus jeune age et présente des troubles schizophrène depuis son arrivée à Wonderland
Ϟ FORCES : Elle ne ressent pas ou très peu d'émotions comme la culpabilité, l'amour, la tristesse, la peur. Elle manipule comme elle respire et cerne rapidement les profils des fous qu'elle rencontre. Elle use de son charme et est très intelligente. C'est une très bonne oratrice, et elle semble pénétrer le cerveau des gens.
Ϟ FAIBLESSES : Si elle perd son sang froid, elle devient agressive et fermée. Elle rêve secrètement de pouvoir ressentir de l'empathie et ses propres émotions. Elle est narcissique et prétentieuse.
Ϟ PARTICULARITE : Elle entend une voix résonner dans sa tete à longueur de journée depuis son arrivée à Wonderland. C'est celle de sa conscience, qu'elle prend désormais comme sa meilleure amie.
Ϟ AIME : Son reflet dans le mirroir, son deuxième elle, boire le sang des lapins qu'elle a tué, traumatiser les ames perdues, les plantes carnivores, manipuler les gens, les chats, le sang se melant à la neige de son quatier "natal", celui de la Dame Blanche.
Ϟ AIME PAS : Les fleurs, la chaleur, les coeurs et les sentiments qui abrutissent les gens, absolument tout ce qui peut contrarier ses intérêts.
Ϟ THE PREFERE : Thé à l'Ether (elle adore le sang et ne ressent pas les émotions donc il lui est simplement agréable) ; elle aime tous les autres thés pouvant faire naitre une quelconque émotion en elle, puisqu'elle n'est pas capable de les ressentir en temps normal.
Ϟ POTION PREFEREE : Potion d'inversion comportementale.
Ϟ ARME FETICHE : Vorpal Cleaver.
Ϟ LIEUX DE PREDILECTION : Elle se promène un peu partout, n'ayant aucune attache si ce n'est à elle même. Elle est sous l'égide de la Reine Blanche mais ne lui rend visite que très rarement, préférant s'aventurer dans tout l'Ouest, et le centre de Wonderland. Si elle boit volontier une tasse de thé à l'Est du pays et si elle visite de temps en temps le Sud de ce dernier, elle ne s'aventure que très rarement au Nord de celui ci.
Ϟ EXPRESSION FAVORITE : Une tasse de sang ?


a cup of wonder-tea
let's go there, shall we ?


Melody est très douée à l'oral, elle ne ressent pas d'anxiété ou d'appréhension à parler en public. Elle a réponse à tout et est capable de moucher les meilleurs orateurs. Bagout extraordinaire, tchatche exceptionnelle, faconde hors-norme. Méfiance. On lui prête naturellement des qualités de meneuse d'homme car elle est séductrice et charismatique. Mais prenez garde, son seul moteur c'est ses intérêts. Elle parvient à gagner la confiance des gens facilement, même si ça prend du temps. Elle est arrogante et très narcissique mais gardes les conséquences de ce trait de personnalité déplaisant pour elle, de manière à rester dans le rôle qu'elle s'est confectionné. Elle parle très peu et est très secrète. Ses démarches, toujours intéressées, sont souvent présentées comme des faveurs. Elle est abominablement dépourvue d'empathie. Elle fait même preuve de sadisme.
Il existe de multiples manière de manipuler autrui. Melody possède un répertoire de techniques de manipulation particulièrement riche. Elle ment avec un aplomb déconcertant. Elle a tendance à s'ennuyer et ne ressent jamais de remords. Elle s'assume pas ses responsabilités et minimise toujours les dommages qu'elle a fait subir. Elle peut se montrer mielleuse comme très agressive. Elle est très paranoïaque et crie souvent au complot contre ce monde sans queue ni tète. Elle n'a aucun mal à penser que tout le monde commet des ignominies car c'est ainsi qu'elle même se comporte. Elle possède une connaissance intuitive du vice qui lui permet de voir le mal partout et notamment dans le bien. Melody éprouve le besoin de contrôler les gens qui gravitent autour d'elle et qu'elle perçoit comme des objets divertissants ou ennuyant à mourir.







Nude par Radiohead










Voilà pour que ce soit bien complet ! Qui veut un lien avec Melody ?!



Dernière édition par Melody S. Deluna le Sam 12 Jan - 12:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: Melody ❥ désespoir d'insensibilité    Ven 11 Jan - 18:27



les femmes



Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
after my blood drown in alcohol
finding wonderland
Invité


MessageSujet: Re: Melody ❥ désespoir d'insensibilité    Ven 11 Jan - 18:30



les hommes



Maddox C. Plethorn
CONNAISSANCE AMUSANTE ❥ MElody a rencontré Maddox durant l'un de ses thés clandestins que le jeune homme adore organiser. Sa bonneh umeur et son humour ont beaucoup plus à Melody, si bien qu'elle n'est pas contre se ballader en sa compagnie parmi les différentes terres de ce monde. Sa compagnie était divertissante, elle s'est meme pris au jeu et lui accorde quelques sourires sans meme se forcer. La maladresse du jeune homme joue en sa faveur, et son coté beau parleur amuse Melody d'avantage.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
after my blood drown in alcohol
finding wonderland


MessageSujet: Re: Melody ❥ désespoir d'insensibilité    

Revenir en haut Aller en bas
 

Melody ❥ désespoir d'insensibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-